e-Storya : pour raconter des histoires !
menu
info
Auteur : Nat88
album Pour ce chapitre :
Nombre de visiteur : 1456
Nombre de "J'Aime" : 0

memo Autres chapitres du livre :
star Introduction
star Mardi 2 septembre 2014
star Mardi 9 septembre
star Dimanche 14 septembre
view Mercredi 17 septembre
star Mardi 14 octobre
star Mercredi 22 octobre
star Novembre
star Mardi 13 janvier 2015
star Janvier
star Rapport Psychiatrique

Version complète de l'histoire

feed Cet auteur écrit de la poésie :
external Poème Cauchemar...
external Poème Infernum
external Poème La Mort
external Poème Le temps
external Poème Léviathan
Nouvelle de

Le journal d'Howard

Chapitre 5 :
Mercredi 17 septembre


Le journal d'Howard

5 : Mercredi 17 septembre

Mon dieu, j'ai fait un horrible cauchemar cette nuit ! Je n'ai pas pour habitude de décrire mes rêves car ils sont pour moi insignifiants, mais celui-ci est tellement horrible que je me sent obligé de mettre par écrit ce dont je me souvient. Tout allait très vite, comme quand on met la marche rapide sur un film ou une vidéo. "J'étais dans une grange, il faisait très sombre, seul une vielle lampe a huile usé permettait d'y voir quelque chose, et deux personnes que je connaissait pas étais avec moi. Des gens tapais sur les murs depuis l'extérieur en émettant de curieux râle. Je ne sais pourquoi, mais je savais qu'ils ne devaient pas entrer avec nous. Aussi, moi et mes deux camarades nous nous armions de ce que nous pouvions trouver, je me saisi d'une tronçonneuse tandis que les deux hommes prirent une machette et une grosse masse. Les coups redoublent et soudain, une planche vole en éclat et alors je vois l'horreur dans laquelle je me trouvais. Un corps en décomposition mais qui marchait tentais de passer par le trou ! Nous avions affaire a des zombies. Bien décidé a ne pas me laisser faire, je mis la tronçonneuse en marche et me positionna derrière le trou en attendant que ces monstre passe les uns après les autres, et se fasse découper en deux. Ce qui ne tarda pas a arrivé. En effet, ils étais si stupide et affamé qu'ils foncèrent droit dans l'ouverture une fois qu'elle fût assez grande pour qu'ils puissent passer un par un. La plupart furent tué pour de bon quand leur corps fût coupé en deux par ma tronçonneuse. Ceux qui survivait étais achevé par les deux autres hommes avec moi. Cela dura plusieurs minutes, dans le grange se trouvais a présent un nombre inimaginables de chaire pourris, d'intestins découpés et d'organes en tous genre, l'odeur était tout simplement épouvantable. Nous étions seulement remis de ce massacre que nous entendîmes au loin un groupe très important de zombies se dirigeant vers notre grange. Nous ne pouvions pas tous les affrontés, ils étaient bien trop nombreux. Ces ainsi que je perdit la trace de mes deux compagnons et que je me retrouvais (je ne sais pas trop comment) dans une voiture, en train de rouler a grande vitesse. J'étais en pleins décor apocalyptique, il fessait nuit et des carcasses de voitures ainsi que des corps mutilé jonchaient la route, par moment, dans les bois qui se trouvait des deux côtés de la route, je remarquais se qui semblait être des feux, comme si la forêt allait s'embraser. C'est alors que je vît un zombie juste sur la route devant moi. Par pur reflexe, j'écrase la pédale de frein et tourne violement le volant. Je fais des tonneaux, tellement que je ne peut compter. Enfin la voiture s'immobilise. Je parvins a sortir de ce tas de ferrailles qui était auparavant un véhicule digne de ce nom. C'est alors que je ressentit une vive douleur en bas de la jambe gauche. Je regrettait aussitôt d'avoir regardé ma jambe, car celle-ci était complètement déchiqueté a partir du milieux du mollet, une partit de mon tibia pendait même encore. Je me réveillait au moment ou, attiré par l'odeur du sang et de la chaire a vif, un groupe de zombies se préparait a me dévorer vivant."